27 nov. 2015

MATERIA


 MATERIA

recueil de
10 gravures en eau forte (Yann Legrand) et 10 textes en plomb mobile (Rodolphe Gauthier).
imprimé et relié à la main
20 exemplaires



Ce livre se présente comme une expérience de la matière (ou plutôt des matières)
par le texte et l'image.
C'est-à-dire que l'image et le texte ne sont pas des illustrations réciproques,
ne dépendent pas l'un de l'autre,
mais exposent deux approches (qui sont deux pratiques) des états de la matière.
Nous avons choisi dix états, que nous avons investi chacun à notre manière.
Ce n'est pas essentiel pour le lecteur de savoir précisément quels sont ces états (même pour nous, 
ils portent plusieurs noms) : autant dans l'image que dans le texte, les indices 
– qui sont en fait des empreintes – sont visibles/lisibles.
La matière n'est pas un mythe, elle ne présente pas de narration.
Autant la poésie, en tant qu'expérience de la matière langage, ne se farde pas d'anecdotes,
autant la gravure, en tant que résultat d'un processus matériel, ne s'ordonne pas non plus en histoires.
Dans les mots autant que dans les formes (langage visuel, langage textuel), 
ce sont les jeux de fusion, dissolution, tension, broyage, cristallisation, entaillage, oxydation, érosion, émiettement, qui nous fascinent, 
de la particule (spin) à la poussière (les résidus).
Un jeu de forces à la fois, donc, minimal et baroque que le lecteur-spectateur peut, à loisir, contempler (si la contemplation est encore possible), observer (analyser) ou, bien sûr, s'approprier.
Pour cela, il était hors de question de choisir une impression offset qui privilégie l'aseptisation aux aspérités, 
qui propose le mensonge d'une transcendance de la matière par la négation de la tâche humaine (en voulant abolir le hasard).
 À la machine autonome, nous avons préféré l'apprentissage de la main ; à l'imprimante, la presse à épreuve typographique ; à la platitude, le foulage ; et au papier glacé, ce beau papier gravure.
Texte Rodolphe Gauthier








 Première page:
au départ, des particules.




 le dévoilement de la page














 Le papier parle de lui même.



 Foulage du plomb pour le texte et du cuivre pour la gravure













Détails de la couverture







2 juil. 2015

30 juin 2015

I AM STILL ALIVE - ANTHELME SATELLITES-

 

Ou pourquoi on n'éteint jamais la machine à café à l'écart.

Anthelme est un habitué des lieux. Tard dans la soirée assis face à un petit noir, il calcule à la main les décimales de π . C'est un travail discret mais considérable.
Un peu plus tard encore il discutera au bar ou à une table, de l'art, de la vie avec tel ou tel ami ou connaissance croisé ici.
Anthelme est curieux.Il aime les café, les rencontres, les ambiances. Il aime ce café. Il y exposera bientôt. Dessins, peintures, vidéos, on ne sait pas.
Anthelme Lee est décédé il y a trois ans, avant que ce projet n'ait pu aboutir.
I am still alive est un exposition collective d' artistes et amis avec lesquels il a échangé, partagé, qu'il a mis en relation ou encouragés.
Cette exposition en son hommage revisite quelques aspects seulement de son univers.